L’ostéopathie et l’ostéopathe

L’ostéopathie et l’ostéopathe

En 2016, tout le monde connaît l’ostéopathie et certaines mutuelles remboursent les séances, cette pratique a été récemment réglementée même si cela ne fait pas encore l’unanimité dans le monde médical.

Comment définir l’ostéopathie ?

image_osteo_03L’ostéopathie est une thérapie manuelle, c’est-à-dire que l’ostéopathie soigne un symptôme avec ses mains, par le toucher, avec des pressions ou des manipulations. L’ostéopathie c’est 10 millions de consultations tous les ans et un domaine d’action qui va du classique mal de dos aux séquelles traumatiques, aux rhinites, maux de tête ou troubles du sommeil.

On l’utilise en particulier pour les douleurs situées dans la colonne vertébrale ou les articulations, l’ostéopathie est parfois utilisée chez les nourrissons mais ces manipulations nécessitent un diagnostic établi par un médecin, chose qui est très importante.

L’émission Enquête de santé revient sur la pratique de l’ostéopathie en France et nous vous proposons de retranscrire leurs échanges sur le sujet.

Les questions fréquentes à propos de la pratique professionnelle de l’ostéopathe

Je souffre d’un lumbago on me conseille de consulter un ostéopathe, j’ai très peur d’être manipulé, y a-t-il de vrais risques ?

Oui, il y a des risques aux manipulations quand elles sont pratiquées par des praticiens pas assez formés, qui ne font pas un bon diagnostic initial, sur l’indication ou l’absence d’indication de la manipulation vertébrale, ces risques sont extrêmement faibles, en réalité il y a très peu de cas rapportés. On pourrait dire que le principal risque serait celui d’un ostéopathe qui manipulerait une vertèbre qui aurait une métastase osseuse suite à un cancer de la prostate et par exemple, sur un os fragile.

L’angoisse des gens est la paralysie après une mauvaise manipulation, cela est très virtuel au niveau lombaire, car on parle de lombalgie. Au niveau cervical, le risque effectivement c’est un phénomène vasculaire au niveau des artères vertébrales qui passent dans le cou et qui peuvent souffrir d’une manipulation soit mal réalisée, ou réalisée sans qu’il y ait eu un bon diagnostic de fait initialement.

1649513-inline

Pourquoi la plupart des ostéopathes font-ils toujours craquer, alors que ma praticienne ne le fait pas et me soulage tout de même ?

Il y a deux façons d’exercer l’ostéopathie, voire plus, pour certains on essaye de faire craquer, pour d’autres non. En réalité, réduire la pratique de l’ostéopathie n’est pas suffisant, c’est réducteur, ce que l’on peut considérer c’est que l’ostéopathe a une trousse à outils, ces outils s’adressent soit aux articulations quand elles sont « collées » l’une à l’autre ou elles ne peuvent plus bouger correctement, très souvent le geste manipulatif crée un craquement. Ensuite il y a les outils destinés aux ligaments autour de l’articulation et là il y a beaucoup d’outils qui ne font pas craquer l’articulation. Et puis les outils qui se destinent aux tissus plus à distance de l’articulation, qui sont les aponévroses, les fascias, etc. et dans ces conditions il n’y a jamais de craquement.

Le craquement n’est pas un gage d’efficacité. Un ostéopathe doit maîtriser l’ensemble des outils pour pouvoir s’adapter aux patients et à ce qu’ils présentent, si l’ostéopathe ne maîtrise pas ses outils, il sera monolithique dans sa pratique ce qui peut être dangereux.

Doit-on faire une radio de la colonne avant une manipulation ostéopathique pour une cyphoscoliose, qui est une déformation de la colonne vertébrale ?

Dans le premier cas, une cyphoscoliose, c’est utile pour l’ostéopathe de connaître l’angulation précise de la cyphoscoliose, c’est un outil de diagnostic important. D’une manière générale sur le rachis, l’indication sur une radio sera tout à fait pertinente dans une suite, soit traumatique, dans un contexte d’ostéoporose, c’est-à-dire une décalcification du squelette ou dans un contexte de dégénérescence arthrosique assez avancée chez la personne notamment âgée. Dans ces trois contextes-là il faut une radio.

Est-ce que l’ostéo non médecin peut prescrire ?

Oui, il peut demander une radio au radiologue, mais le patient sera un peu moins bien remboursé s’il n’y a pas de prescription faite par le médecin.

Enceinte de 3 mois, j’ai déjà très mal au dos, l’ostéopathie peut-elle être pratiquée sur la femme enceinte ?

La réponse est oui et au contraire, beaucoup de femmes enceintes souffrent de sciatalgie, d’une douleur à la jambe, elles n’ont pas le droit de prendre des médicaments, une maman qui souffre n’est pas dans une situation confortable, c’est une maman qui ne bouge pratiquement plus, dans ces conditions il faut aller voir l’ostéopathe qui pratiquera une prise en charge très douce afin d’améliorer les choses.

Pourquoi l’ostéopathie n’est pas remboursée comme des séances de kiné ?

Parce que la sécurité sociale ne connaît pas le mot ostéopathie, il n’y a pas de nomenclature d’actes ostéopathiques et donc aucun soin ostéo ne peut être remboursé par la sécurité sociale. Par contre, aujourd’hui on peut estimer qu’entre une moitié ou 2/3 des patients voient leurs soins remboursés par leur mutuelle et c’est très encourageant pour le futur.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire