Comprendre l’ostéopathie et le métier d’ostéopathe

Comprendre l’ostéopathie et le métier d’ostéopathe

La consultation de 45 minutes est fixée selon les praticiens, ce n’est pas pris en charge par la sécurité sociale mais de plus en plus de mutuelles remboursent les séances chez l’ostéopathe car l’ostéopathie est à la mode et soulage de plus en plus de patients. Ils sont de plus en plus nombreux à en louer les bienfaits, le nombre de consultations augmente et l’offre en France s’est décuplée, on compte aujourd’hui plus de 17 000 ostéopathes sur le territoire.

Pourquoi cet engouement ? Qui se cache derrière le titre d’ostéopathe ? Quelle place donner à cette profession de plus en plus influente dans le paysage de la santé en France ?

Un peu d’histoire pour expliquer les origines de l’ostéopathie 

Tout commence dans le middle Ouest américain à la fin du 19ème siècle, la légende raconte qu’Andrew Taylor Still, médecin, vit mourir trois de ses enfants d’une épidémie de méningite. Traumatisé par l’impuissance de la médecine traditionnelle, il se mit en quête d’une nouvelle théorie pour soigner les gens.

still

Une nouvelle approche de l’anatomie 

Il a constaté que les maladies pouvaient cheminer par la voie des os, c’est ainsi que l’ostéopathie est née, une maladie est due à la restriction de mobilité d’un os ou d’un organe, il a dit, cela peut bloquer une artère, il a démontré qu’il y avait la possibilité d’auto-guérison, un corps si on lui donne les possibilités de récupérer sa mobilité au niveau des os et des articulations il y avait une possible de se soigner soi-même.

osteo5Still invente donc une nouvelle conception du fonctionnement du corps humain, une nouvelle approche de l’anatomie, loin des canons de la médecine occidentale. Pour lui, toutes les parties du corps fonctionnent en interdépendance, on doit donc pour le soigner considérer l’individu dans sa globalité.

Sur la base de ces théories, Still codifie toutes une série de traitements basés sur des techniques manuelles, comme par exemple des manipulations vertébrales. Les ostéopathes, leur mission c’est de traiter ce que l’on appelle les troubles fonctionnels, c’est-à-dire, des troubles qui apparaissent chez le patient mais qui ne sont pas reliés à une maladie d’un organe, c’est-à-dire à une maladie organique.

Le cancer, ce n’est pas du ressort de l’ostéopathie, une fracture ce n’est pas non plus du ressort de l’ostéopathie, c’est un autre champ de compétence. Il y a beaucoup de pathologies qui ne relèvent pas de son champ d’action, tout ce qui est troubles organiques, lorsque l’organe est atteint dans sa structure, le patient doit être orienté vers une médecine plus traditionnelle.

Médecin et ostéopathe 

Contrairement à un médecin, l’ostéopathe ne prescrit pas de médicaments, ni d’examens. Et contrairement à un kiné, il ne fait pas de rééducation fonctionnelle par des mouvements ou des massages. Les ostéopathes disent en revanche soulager par simples techniques manuelles les douleurs articulaires mais aussi les migraines, la constipation, les troubles du sommeil, les cystites et bien d’autres choses encore.

osteopathie_th-1L’ostéopathie est une autre façon de soigner par les mains, une pratique violemment rejetée par les médecins lorsque la discipline est arrivée en France dans les années 50. D’ailleurs, beaucoup d’ostéo sont devenus peu à peu la cible de procès pour exercice illégal de la médecine. Pour l’accusation, les ostéopathes pratiquaient illégalement la médecine puisqu’ils faisaient des diagnostics et administraient des traitements, une analyse qui fut contestée à l’époque par leur avocat. En ces temps, ils citèrent notamment le président du conseil national de l’ordre des médecins qui assimilaient certaines pratiques de l’ostéopathie à de l’ésotérisme.

Malgré le scepticisme affiché des médecins, le succès populaire de l’ostéopathie poussera les pouvoirs publics à lui donner un statut. En 2002 le ministre de la santé Bernard Kouchner reconnaît le titre d’ostéopathe, l’exercice de l’ostéopathie n’est plus illégal. Mais cette certification par les textes a-t-elle vraiment mis fin aux querelles sur le terrain ?

10 ans après sa reconnaissance officielle, l’ostéopathie est plébiscitée et elle a désormais ses écoles et ses formations professionnelles.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire